Communiqué de Presse

Lilongwe, 16 mai 2019. Le gouvernement du Malawi, les Nations Unies, l'Union européenne et la société civile se lancent dans un nouveau programme pluriannuel appelé Initiative Spotlight, visant à éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles, y compris la violence sexuelle et sexiste et les pratiques néfastes.

L'Initiative soutiendra des investissements ciblés à grande échelle visant à avoir un impact significatif sur la vie des femmes et des filles dans six districts du pays. En plus de permettre une approche globale pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles, cette Initiative promouvra le principe directeur de l'Agenda 2030 consistant à «ne laisser personne de côté» et s'appuiera sur les efforts déployés pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD), en particulier l'objectif 5 sur l'égalité entre les hommes et les femmes et l'autonomisation des femmes. De manière cruciale, l’Initiative comprendra une stratégie de prévention globale qui abordera les problèmes structurels et les liens entre la santé et les droits sexuels et reproductifs, ainsi que le VIH et le sida.

Le Malawi fait partie des 13 pays du monde et des huit pays d'Afrique sélectionnés pour recevoir une partie de la subvention globale de 500 millions d'euros de l'UE destinée à la mise en œuvre de l'Initiative Spotlight. Les sept autres pays africains sont: le Libéria, le Mali, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, l'Ouganda et le Zimbabwe. Au Malawi, l’Initiative sera mise en œuvre par étapes dans les districts de Nkhata Bay, Mzimba, Ntchisi, Dowa, Machinga et Nsanje. La première phase est d'une durée de deux ans avec un financement de 20 millions d'euros.

Lors de la première réunion du comité directeur national de l'Initiative Spotlight à Lilongwe le 16 avril 2019, au cours de laquelle des responsables des Nations unies, du gouvernement du Malawi et de la société civile ont discuté du programme. La coordinatrice résidente des Nations Unies, Maria Jose Torres, a déclaré que l'Initiative émanait d'un engagement fort et global de l’UE et de l’ONU à apporter une contribution positive à la vie des femmes et des filles.

«La violence à l'égard des femmes et des filles est l'une des violations des droits humains les plus répandues et les plus dévastatrices au monde. Avec cette Initiative, le Malawi peut intensifier ses efforts pour éliminer ce fléau et améliorer le bien-être des femmes et des filles.»- Maria Jose Torres, Coordinatrice résidente des Nations Unies

Torres a déclaré que le Malawi avait été sélectionné pour faire partie du nouveau programme en raison de sa capacité à mettre en place un cadre juridique solide pour l'égalité des sexes et du fait de l'existence d'initiatives similaires sur lesquelles le pays pourrait s'appuyer. Elle a ajouté que le pays ne peut pas mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles sans une alliance forte impliquant les communautés locales, le gouvernement, la société civile et les partenaires de développement.

«Renforcer cette alliance est la pièce maîtresse de l’Initiative Spotlight. Pour que l'Initiative soit réellement transformatrice, il est primordial d'établir une coordination stratégique de toutes les initiatives œuvrant pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et des filles », a déclaré Torres.

L’ambassadrice de l’UE au Malawi, Sandra Paesen, a déclaré que l’UE, les Nations unies et le gouvernement du Malawi partageaient les mêmes valeurs en matière d’égalité des sexes et de droits de l’Homme. L’Initiative Spotlight visera donc à promouvoir l’égalité des sexes dans le programme de développement du pays. Elle a déclaré que l'Initiative Spotlight constituait une opportunité de transformer notre approche en matière de lutte contre la violence sexuelle et sexiste et de redéfinir la perception des femmes en tant que victimes.

«L’action locale collective visant à garantir l’égalité des sexes en luttant contre les stéréotypes négatifs sur les rôles sexospécifiques et les normes sociales qui tolèrent la violence dans la société constitue un jalon très important pour la réalisation du développement durable», a déclaré Paesen

«Une approche transformationnelle garantit que les femmes sont placées en premier plan dans tous nos efforts et décisions, et nous nous engageons également à assurer la transparence totale de l'Initiative Spotlight grâce à la publication régulière des résultats accomplis et des ressources dépensées.» - Ambassadrice de l'UE au Malawi, Sandra Paesen

Avec le financement anticipé de l'Initiative Spotlight, le Malawi s'est déjà engagé dans des interventions  axées sur la sensibilisation des communautés afin de lancer des programmes nationaux collaboratifs et inclusifs. Ces premières interventions comprenaient le renforcement des capacités des prestataires de services sur les violences envers les femmes et de renvoi des affaires, ainsi que la réhabilitation de deux unités communautaires de soutien aux victimes à Mzimba et à Ntchisi afin de garantir aux victimes de violence des services de qualité.

Le Comité directeur national de l’Initiative Spotlight constitue un autre jalon dans la mise en place du programme après la création du Groupe de référence national sur la société civile pour encourager la participation systématique de la société civile au programme et la tenue de consultations plus larges sur les activités du programme pour 2019.

Kiswell Dakamau, Secrétaire principale de l'administration au cabinet du président, a déclaré que cette initiative était chaleureusement accueillie, car elle viendrait compléter d'autres initiatives mises en œuvre par le gouvernement dans le domaine de la violence à l'égard des femmes et des filles dans le pays. Il a déclaré que cette initiative était conforme à la stratégie de croissance et de développement du Malawi (MGDS) III, qui reconnaît que les questions de parité hommes-femmes sont essentielles au développement social du Malawi.

En outre, M. Dakamau a déclaré que le cabinet du président encouragera tous les ministères et agences à souscrire à cette Initiative afin que personne ne soit laissé pour compte dans le développement national du pays. Il a ajouté que le soutien de l'Initiative contribuerait également à renforcer le suivi et l'évaluation de la violence à l'égard des femmes et des filles dans les districts ciblés, afin que les gouvernements locaux puissent déterminer si leurs interventions aboutissent.

«Pour avoir un impact sur la vie des femmes et des filles au Malawi, les conseils de district doivent d’abord savoir où ils se situent en matière de violence à l’égard des femmes et des filles. Ce programme nous aidera également avec cette composante.» - Kiswell Dakamau.

La Secrétaire principale du Ministère du genre, des enfants, des handicapés et du bien-être social, Erica Maganga, a déclaré que l'Initiative Spotlight allait déclencher une véritable transformation dans le pays afin d'accélérer les efforts visant à éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles, y compris la violence sexuelle.

Programme phare de la réforme des Nations Unies, qui favorise la cohérence du système des Nations Unies, le programme de l’Initiative Spotlight au Malawi verra quatre agences des Nations Unies - ONU Femmes, UNFPA, UNICEF et PNUD, œuvrer de concert pour un objectif commun, en partenariat avec le gouvernement, l’UE et les organisations de la société civile.

Le programme s’articule autour de six piliers interdépendants et se renforçant mutuellement, axés sur les lois et les politiques, les institutions, les normes de prévention et sociales, les services, les données et les mouvements pour les droits des femmes, stimulant ainsi l’innovation et les programmes de transformation pour mettre fin à la violence.
 
Pour plus d'informations, contacter: Phillip Pemba, Chargé de la Communication des Nations Unies au Bureau du Coordonnateur résident des Nations Unies au Malawi, au 0995271671 ou à l'adresse phillip.pemba@one.un.org