TEGUCIGALPA, Honduras - "Il y a beaucoup de choses que j'aime à Bajamar, ma ville natale", a déclaré Neily, 14 ans. "La ville s'est toujours sentie comme une grande famille. Nous nous sommes tous regardés les uns les autres". Malheureusement, Neily et sa famille ont été obligées de fuir la ville qu'elle aime en raison de la montée de la violence au cours des dernières années.

L’histoire de Neily n’est pas unique. Les informations faisant état de déplacements et de migrations en raison de menaces, d'intimidation, de violences sexuelles commises par des membres de gangs et de meurtres sont courantes. Au cours de la dernière décennie, plus de 4 600 féminicides - lorsqu'une femme ou une fille a été tuée parce qu'elle est une femme - ont été enregistrés au Honduras.

Bien que les statistiques officielles détaillant l'ampleur de la violence subie par les femmes et les filles soient difficiles à obtenir, les chiffres du ministère de la Justice montrent qu'en 2013, plus de 21 000 plaintes en justice pour violences domestiques ont été déposées devant les tribunaux - 92% d'entre elles ont été déposées par des femmes en quête de justice.

La violence que Neily a subie à Bajamar lui a permis l'a faite se sentir isolée des habitants de la nouvelle ville où elle habite. "J'avais peur que les gens ne m'acceptent pas. J'avais peur que les gens ne me croient pas et qu'ils gardent leurs distances avec moi."

En dépit de ces difficultés, Neily a fait preuve d’une résilience remarquable. Elle est maintenant présidente du corps étudiant de son école. Elle est membre du congrès des enfants et milite pour la paix dans sa communauté.

Dans le cadre de son activisme, Neily a pris la parole lors du lancement à haut niveau de l'Initiative Spotlight au Honduras. L'événement a réuni des représentants des gouvernements, des dirigeants de la société civile et des représentants de l'Union européenne (UE) et des Nations unies (ONU) afin de s'assurer des engagements politiques et de mobiliser un soutien en faveur du nouveau programme national visant à éliminer le féminicide et la violence à l'égard des femmes et des filles au Honduras.

"J'aimerais que la violence prenne fin pour toujours", a déclaré Neily. "Je veux que les filles et les femmes qui ont vécu des situations de violence s'expriment. Le silence est une forme d'obscurité et dans l'obscurité, nous ne pouvons pas nous exprimer".

En partenariat avec le gouvernement du Honduras et la société civile, l’initiative Spotlight investira plus de 10 millions d'euros pour développer et renforcer des interventions stratégiques visant à mettre fin au féminicide et à prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles dans les municipalités de Tegucigalpa, San Pedro, La Ceiba, Choloma et Intibucá.

"En 2018, nous avons annoncé que l'élimination du féminicide serait une priorité pour notre programme de défense des droits de l'homme", a déclaré le Président de la République du Honduras, Juan Orlando Hernandez, lors du lancement à haut niveau. "Nous ne pouvons plus accepter cette réalité. Nous devons investir dans l'éducation des garçons, des filles et des jeunes pour changer la culture".

Les programmes de l'Initiative Spotlight s'attaqueront aux lacunes politiques et législatives, modifieront les normes et comportements sociaux propices à la violence, fourniront des services de qualité aux survivants, produiront des données destinées à éclairer les politiques publiques et galvaniseront les mouvements de femmes et d'autres acteurs de la société civile, pour appuyer le développement du Honduras.

"Nous voulons souligner l'importance d'investir spécifiquement dans les femmes et les filles pour atteindre les objectifs de développement durable", a déclaré le coordonnateur résident des Nations Unies, Igor Garafulic.

Neily aimerait continuer à contribuer à mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles. “Quand je serai grande, je veux devenir détective ! Je veux m'assurer que les femmes et les filles qui ont été victimes de violence obtiennent justice".

Avec le lancement de l’Initiative Spotlight, le Honduras franchit une étape cruciale dans la réalisation du rêve de Neily.